Un match Lille - Marseille ?

5 avril 2011 - 21:35

 

 

Les deux clubs ont creusé l'écart sur leurs poursuivants rennais, parisiens et lyonnais et semblent partis pour un duel lors des neuf dernières journées.

 

Des cinq équipes de tête, Lille et Marseille ont été les seuls à s'imposer ce week-end. Si le Losc compte quatre points d'avance, il doit toutefois se méfier d'une équipe marseillaise habituée à terminer en fanfare.

 

Les atouts lillois

La meilleure attaque. Le trio Gervinho-Sow-Hazard n'a pas d'équivalent en championnat. A eux trois, ils pèsent 38 buts et 17 passes décisives. Samedi face à Caen (3-1), Hazard et Sow ont encore marqué.

Un groupe qui se connaît parfaitement. L'équipe de départ de Rudi Garcia bouge peu : huit joueurs ont été titulaires au moins 26 fois en 29 journées. Lille peut donc s'appuyer sur des automatismes bien rodés, d'autant que parmi ces huit joueurs, un seul est arrivé cette saison : Moussa Sow, qui n'a pas connu le moindre problème d'intégration.

Un calendrier favorable. Les joueurs de Rudi Garcia ont bien géré les mois de février et mars, où ils participaient encore à l'Europa League, et les deux gros rendez-vous contre Lyon puis à Marseille. La route est désormais plus dégagée jusqu'à la 37 e journée et un déplacement à Paris.

Les limites lilloises

Manque d'expérience ? Le souvenir de la fin de saison dernière est sans doute encore vif dans les esprits lillois : deuxième au soir de la 37 e journée, les Dogues s'étaient inclinés 2-1 face à Lorient pour finir à la quatrième place.

Gare aux blessures. Lille a été épargné par les blessures depuis le début de saison. Malgré la qualité de son banc, Rudi Garcia doit espérer que cela continue car certains joueurs sont durs à remplacer.

 

Les atouts marseillais

Le calendrier. A l'exception du déplacement à Lyon (34 e journée), le champion de France, qui recevra cinq fois pour quatre déplacements, semble plutôt épargné.

Mandanda la main sûre. Si besoin était, le gardien international Steve Mandanda a encore montré dimanche à Lens (1-0) qu'il était à son plus haut niveau.

L'OM a du coffre. Marseille reste fidèle à sa marque de fabrique : sa capacité à user l'adversaire en imposant son physique. L'équipe tend d'ailleurs à mieux finir ses matchs qu'elle ne les débute. Dans ces dernières échéances, la fraîcheur athlétique sera primordiale.

Les limites marseillaises

Une attaque insuffisante. Le manque de qualité offensive marseillaise peut s'avérer rédhibitoire, là où Lille continue de flamber.

Où est Lucho ? La saison dernière, Lucho Gonzalez avait pu faire basculer des matchs sur sa vista, son talent technique et ses coups de pied arrêtés. Il n'en est rien aujourd'hui et l'Argentin multiplie les prestations sans saveur.

Commentaires

OSTHÉOPATHE JULIEN CRAPART

POUR CONTACTER ES. VALLÉE VERTE

 

Président : Jean-Michel CAILLAUD 06.23.40.10.52

Vice-Président :Sébastien GERVAIS 06.60.88.45.26

 

Resp. Pole Football d'animation : Cyril MERCIER 06.64.28.69.33

Resp. Pole Préformation : Nicolas  COUTANT 06.59.65.14.39

Resp Futsal : Julien PERRE 06.09.62.36.58

Resp. Séniors : Anthony VOISIN 06.45.34.30.89

Resp. Vétérans : Tony MOISY 07.77.91.11.41 / Richard MARY 06.33.16.23.63

 

Par mail : 551127@lcfoot.fr