Entente Sportive de la Vallee Verte : site officiel du club de foot de TRUYES - footeo

Ligaments Croisés

21 janvier 2018 - 12:11

Rôle, rupture, rééducation : tout ce qu'il faut savoir sur les ligaments croisés Publié le jeudi 18 janvier 2018 à 16:45 | Mis à jour le 18/01/2018 à 17:40

La rupture des ligaments croisés est une blessure redoutée par de nombreux sportifs. Mais à quoi servent ces ligaments situés dans le genou ? Voici tout ce qu'il faut savoir sur leur rôle et sur cette blessure.

Partager sur Facebook Tweeter Google+146 partages

Un changement brusque de direction peut se terminer en rupture des ligaments croisés. (Shutterstock/D.R)

Les ligaments croisés, c'est quoi ?

En réalité, il y a deux ligaments : le ligament croisé antérieur et le ligament croisé postérieur. Ils relient le plateau tibial et le condyle fémoral et mesurent moins d'un centimètre. Le premier s'oppose au déplacement du tibia vers l'avant alors que le second a la même mission pour l'arrière. Ils assurent la stabilité du genou

          Les ligaments croisés servent à stabiliser le genou. (D.R)Les ligaments croisés servent à stabiliser le genou. (D.R) 

Comment éviter une rupture des ligaments croisés ?

Il est très difficile d'éviter une rupture des ligaments croisés, car c'est une réponse naturelle à un mouvement qui ne l'est pas. Le mieux est de travailler la proprioception du genou et renforcer correctement les ischios-jambiers. L'articulation aura alors une plus grande faculté d'adaptation. 

 

Quels sont les symptômes de la rupture des ligaments croisés ?

La rupture des ligaments croisés arrive principalement lors d'une pratique sportive. Football, handball ou judo, ils sont peu à y échapper. Le ski est également un sport à risque car le pied est maintenu dans la chaussure, empêchant la jambe de suivre le mouvement du reste du corps en cas de blessure.

Un changement de direction soudain, une hyperextension ou une violente torsion provoque cette blessure qui nécessite une longue période de repos. La douleur est soudaine et très importante. Le genou gonfle et est instable. Un craquement a pu être entendu. 

Souvent, le ménisque ou d'autres ligaments sont touchés, l'illustration de la violence de la situation pour une articulation aussi fragile que le genou. Si un test du tiroir peut être réalisé pour déceler un déplacement entre le tibia et le fémur, c'est un examen médical poussé avec une IRM qui confirmera le diagnostic.

Les femmes auraient une prédisposition pour cette blessure. La génétique jouerait un rôle, ce qui explique que souvent, après une première rupture des ligaments croisés, les seconds subissent le même sort.

  La rééducation est une phase importante du traitement d'une rupture des ligaments croisés. (D.R)La rééducation est une phase importante du traitement d'une rupture des ligaments croisés. (D.R) 

Quel traitement pour une rupture des ligaments croisés ?

Dans la grande majorité des cas, une rupture des ligaments croisés est synonyme d'opération chirurgicale. S'il est possible de vivre un quotidien normal sans ligaments croisés, un tel choix endommage l'ensemble du genou sur le long terme : ménisque, arthrose, inflammations, blessures aux autres ligaments...

Il existe plusieurs procédés opératoires avec un même principe : une greffe. Avant l'opération, mais surtout après, un important de travail de rééducation et de musculation est nécessaire pour gagner en stabilité. 

Commentaires

mars
19:30
SALLE ROGER AVENET
mai
09:00
STADE MAURICE BESNIER . TRUYES
mai
09:00
Cormery STADE PIERRE BOURBON